La Troisième Commission de l’Assemblée Générale

La Troisième Commission s'occupe d'importantes questions relatives au développement social telles que la promotion de la femme, la protection des enfants, les populations autochtones, le traitement des réfugiés, la protection des libertés fondamentales par l'élimination de la discrimination raciale et le droit à l'autodétermination.

La Commission traite aussi des questions liées à la jeunesse, la famille, le vieillissement, les personnes handicapées, la prévention du crime, la justice pénale ou encore le contrôle international des drogues.

Ordre du jour: La promotion de la liberté d'expression et de la lutte contre la censure

Nombre des pays: 50
Langue de travail: Français
 
Président: Rémi Constant (MGIMO-Université)
Vice-présidente: Alice Shcherbachenya (4ème année, Faculté des relations économiques internationales de MGIMO-Université)
 
Expert: Valérie Konstantinova (MGIMO)
 
Honorables délégués de la Simulation Internationale de l’ONU de Moscou 2017,
 
Le travail de la Troisième commission portera sur un sujet aussi clivant qu’il est passionnant. Vous serez amenés à adopter et à vous confronter à des positions radicalement opposées à la vôtre, à savoir défendre la censure ou la liberté d’expression selon l’Etat que vous représenterez, à interpréter le problème en tant que porte-parole d’un gouvernement, et non pas de la société civile.
 
La question de la liberté d’expression me paraît adaptée à une telle confrontation pour deux raisons essentielles : d’abord du fait de sa résonnance dans l’actualité internationale récente, mais aussi à cause du flou qui entoure la notion dans les textes internationaux. Aussi je suis impatient de vous entendre débattre, émettre de nouvelles idées, partager vos positions, définir le sujet, choisir de conserver l’incertitude de cette définition de la liberté d’expression et ses avantages pour les Etats, ou bien de marquer un pas en avant dans ce domaine.
 
J’espère que cette conférence donnera lieu à des discussions fructueuses, efficaces, qui sauront vous faire prendre du recul sur la question, en tant qu’acteurs de la société civile comme en tant que diplomates en herbe. Nous avons hâte de vous recevoir à l’occasion de ce MUN qui, nous en sommes certains, sera aussi intéressant pour des débutants que pour des habitués des simulations, et qu’il permettra d’échanger en langue française avec de nouvelles personnes de tous horizons!

Rémi Constant, président de la Troisième commission 
 

Mes chers délégués!

Je suis honorée de pouvoir présider l'un des comités fondamentaux dans le système des Nations Unies, la Troisième commission de l'Assemblée générale. J’espère que vous apprécierez ce comité à la mesure de son importance et que nous vous donnerons l’envie, pour ceux qui ne sont pas encore au courant ce que la Simulation de l'ONU représente, de participer à beaucoup d’autres conférences.

Depuis 2014 et mon premier MUN, j’ai été inspiréé et motivéé par les principes et les discussions dont nous avons la possibilité de retrouver dans ces simulations. Voilà pourquoi je m’attache au monde des MUNs et j’espère être une vice-présidente compétente et à la mesure de vos attentes.

La Troisième commission de l'Assemblée générale a pour but de promouvoir le développement social partout dans le monde en abordant des questions qui affectent la population de notre planète. Votre ordre du jour pour les sessions à venir est la promotion de la liberté d'opinion et d’expression et de la lutte contre la censure. Au-delà de ces sujets, j'attends de vous un travail de coopération et de négociation productif et la résolution finale compétente.

À bientôt,
Alisa Shcherbachenya,
étudiante en 4ème année à la faculté des relations économiques internationales de MGIMO-Université

 

Honorables délegués de la Simulation Internationale de l'ONU de Moscou 2017,

Expert's photo    En tant que l'Expert de la Troisième commission de l'Assemblée Générale je voudrais vous saluer et exprimer ma grande joie, que vous ayez décidé de vous joindre à notre travail difficile, mais très excitant. Pendant ces cinq jours, nous réunirons nos forces pour discuter des problèmes liés à la mise en œuvre de la liberté d'expression et à la censure dans le monde entier, et essayerons de trouver des solutions qui auraient des conséquences favorables pour la communauté internationale. La Simulation Internationale de l'ONU de Moscou 2017 – est une excellente opportunité d'améliorer vos compétences orales et diplomatiques, de pratiquer la langue et, sans doute, faire de nouvelles connaissances. Je suis sûre que cette expérience vous permettra de voir votre horizon s'élargir et d’apprendre à considérer les choses à partir de nouveaux points de vue.

    J'espère que vous vous arriverez à passer votre temps avec plaisir et à acquérir de nouvelles compétences interpersonnelles. Michel Colucci a dit: «La diplomatie ressemble beaucoup à la démagogie. La première est une qualité, l'autre  - un défaut." Je vous souhaite que votre diplomatie lors de la Simulation soit pour vous une qualité et pas un défaut!

Cordialement,
Expert de la Troisième commission de l’Assemblée Générale,

Valérie Konstantinova